Páginas vistas en total

domingo, 14 de febrero de 2010

Il Gatopardo à Paris/Le Guépard de L. Visconti


Monsieur Luchino Visconti à Paris/Photo du film, Le Guépard. (EL Gatopardo) de Luchino Visconti, avec Alain Delon, Claudia Cardinale et Burt Lancaster.

Il y avait de beaux films qu´on allait voir sur les Grands Boulevards: on l´emmenait les dimanches après-midi regarder "les images" qui filaient devant ses grands yeux bleus éblouis comme un ciel de printemps. Tou était inexpliquable et tout simplement trop beau dans ce temps: le visage parfait du trop jeune Delon qui la regardait à travers un oeil de pirate malin cahé sous l´inimitable sourire argenté de la Bellissima Claudia Cardinale dans Il Gatopardo. La lumière ochre des paysages et des salons décadents qui lui émerveillait autant, qu´elle voulût juste à ce moment là filmer, peigner, photographier elle aussi ces portions de réalité extraordinaire qui se penchait sur son fauteuil de salle de cinéma. Les majestueuse robes de dentelle des pulchres demoiselles italiennes et la "poussière" des personnages qui ressemblaient aux statues mortes des églises italiennes et un peu aux sculptures du grand Michel Angelo que Visconti, peut-être, ou sans doute avait bien étudié pour le portrait de la fin et décadence d´une période de l´Histoire d´Italie, de sa monarchie, de sa classe privilégiée. On adorait Visconti à Paris. On adorait les italiens. Tout ce qui était italien, même.

"- Allons en Italie, cet été, s´il te plaît au lieu d´aller en Andalousie."

"__ Mais ça n´ existe plus tout celà que tu vois là, ma chérie." On lui disait après ètre sortie de la salle. Et puis l´Andalousie c´est un peu comme l´Italie.

"___Tan pis, mais le soleil il est toujours là...non? On pourrait faire des photos et rester dans une belle maison de pierre, comme dans le film..."

Et elle se demandait qui était ce type, Monsieur Luchino Visconti, dont on parlait de lui à la maison, comme si c´était presqu´un dieu ou un être mystérieux... Personne aujourdh´hui ne lui suit les pas dans le cinéma? Incroyable, mais vrai. Insupérable Visconti. Un peu oublié, je crois.

2 comentarios:

  1. j'ai vu Il gatopardo avec mes parents aussi, et j'ai été moi aussi éblouie par tout ce que ce film dégage! Visconti est l'un des grands, tu as raison, peut-être un peu trop oublié!

    ResponderEliminar
  2. ah! j'avais oublié, merci beaucoup pour les photos, elles sont bien à moi!
    :)

    ResponderEliminar