Páginas vistas en total

domingo, 13 de enero de 2013

Giselle danse au Sud: Le Ballet National de Létonie.

Giselle ou les esprits des Wallis.

Le Ballet National de Letonie au Théatre de La Maestranza à Séville avec le ballet "Giselle".
Je me demandais si il y a de plus dur et plus beau que la danse classique. Anonymes danseuses la plupart des fois: en les regardant on se demande toujours comment est- il possible supporter ces longues scéances de sacrifice et de dur travail physique et mental dès l´enfance?. Absolument génial! Seul l´esprit de "Giselle" elle même doit faire danser ces si jeunes filles qui comme des petites poupées en porcelaine se glissaient hors du temps... Elles me semablaient si fragiles et si fortes en même temps. Il est très difficile d´expliquer l attraction irrésistible que la danse classique exerce sur le corps et l´esprit une fois qu´on y goûte et on la vit en soi même comme une philosophie de vie. Je me demandais si ce Sud a vraiment apprécié la grâce presque divine et la capacité du peuple de L´Est pour cet Art hérité des écoles Russes de Danse classique, l´autre soir. Le Sud ne me semble pas très accoutumé à ce particulier langage... Le Flamenco, ça c´est une autre histoire. La Danse classique exige un esprit de sacrifice critiqué comme d´inhumain envers toutes ces jeunes... mais il n´y a rien de plus beau à contempler. Je crois que le Sud n´a pas assez applaudi l´incroyable et extraodinaire réalisation technique et esthétique d´un Art qui en Andalousie n´est pas encore assez apprécié comme il le mérite. Mais "Pas à Pas" la Danse, comme Giselle fera danser ces petites filles du Sud un jour. Ces petites qui assistaient avec leur famille, ce soir au théatre à mon côté et regardaient le ballet avec la même stupeur et aussi émerveillées, comme moi même je me suis sentie la première fois... au Palais Garnier, quand on m´a emnené voir  ma première Giselle. Depuis, ces "Wallis" m´ont condamnée à amimer la Danse pour l´infini. Mais, içi cet esprit est encore difficile à être compris. Le public semblat avoir envie de partir trop tôt, quand encore la Premiêre Danseuse faisait avec toute sa délicatesse et humilité de L´Est ses révérances au public. J´attendais un BIS!!! Mes Congratulations pour le Ballet de Letonia (Riga)

lunes, 7 de enero de 2013

De Paris à Cadix: le voyage d´ Alexandre Dumas en Andalousie.

J´ai retrouvé cette lecture un peu par hasard. Ces deux villes ont une lumière très spéciale et je me demandais si un jour nous pourrions lire un de ces passages ensemble et nous promener sur ses plages. Loin de Paris, ses habitants la regrettent. Malgré que Cádix nous est si proche, nous n´apprécions peut-être pas autant que ces grands voyageurs du passé une ville si magnifique et énigmatique, comme si elle était restée suspendue entre La Habana et les constructions de la Colonization... On croirait pouvoir se retrouver avec une Carmen entre les ruelles du Quartier de la Viña... Peut-être dans un furtif voyage en train en Andalousie, comme les grands voyageurs du XIX siècle.
Pour la Mairie de Paris et pour Paris même travaille Anne Hidalgo, de Cádix...Une des filles de L´Espagne, de ces familles d´émigrés andalous qui ont tan travaillé sans gloire pour la France. Leurs  filles du Sud (moité parisienne comme elle même et d´autres femmes anonymes)  sont venues jusqu´içi (l Île de France...) pour apporter un peu plus de Lumière de Cádix, de "La Isla",  à la Ville Lumière par excellence: mais la lumière du Sud est sans doute plus pure: plus proche au Ciel. Vous pouvez lire sur Ana Hidalgo dans le lien du Figaro. Vous pouvez venir à Cadix regarder le Bleu absolument Bleu de son Ciel dessiné sur mes yeux par un regard d´un étranger...

Je m´en vais pour lire et te raconter un jour.