Páginas vistas en total

sábado, 4 de junio de 2011

Midnight in Paris: Woody Allen et moi.




J´avais vraiment envie d´aller voir le dernier film de Woody Allen qui a eu sa Première au Festival de Cannes 2011. C´est vrai que ses comédies ne sont plus commes celles de ses premiers temps...mais nous y retrouvons toujours les mêmes sujets, les mêmes paysages, les même visages, qui se répètent de façons différentes, sous d´autres formes, dans des lieux aparemment différents aussi...mais qui partagent entre tous le même essentiel de l´être. Et en plus il nous fait sourire, sinon rire: Gil, le personnage-psudo-écrivain est dans ce film plus Woody Allen que jamais! Il n´y qu´un changement de scénario, c´est tout. Ça ne fait rien qu´il tourne à Manhattan, L´Europe dont il se sent fasciné comme Henry James l´était lui aussi en temps quç américain, maintenant, il tourne à Londres, Barcelone, Paris...demain ce sera Venise: mais au au fond de lui même, l´accompgnent toujours l´obssesion pour la mort, le retour au passé idéalisé par les clichés de la culture mal digérée, la nostalgie inutile d´un passé qui nous empêche de profiter vraiment et vivement de notre présent... ces dialogues pseudo-intellectuels de la "middle class" intéllectuelle et pédante américaine... un homme seul au milieu d´une terrible crise d´itentité... pris en piège par une relation ridicule où il trouvera à travers ce voyage de rêve qui trouble la ligne qui sépare la réalité de l´illusion où tout est possible et presque pareil, en pleine nuit il retournera au passé de la bohème parisienne et y trouvera ses propres réponses pour son présent... Le passé nous bloque notre présent: qui est tout ce que nous avons vraiment.Et bien, sûr toujours la présence de belles jeunes filles dans ses films qui ouvriront les portes du désir et de l´espoir pour une nouvelle vie... sous la pluie de Paris!! Un autre film à Paris que vous ne pouvez pas manquer!

No hay comentarios:

Publicar un comentario