Páginas vistas en total

sábado, 9 de enero de 2010

Gainsbourg Revisited






Photo de Francis Giacobetti pour le Nº 31 (Décembre, 1974) du Magazine, Lui.
Pourquoi, soudain cette "Gainsbourg/Birkin follie" de nouveau, jusqu´à nos jours? On écoutait leur musique chez moi. Toute la troupe on les aimait tous: Brassens, Moustaki, Gréco, B.B, France Gall, Françoise Hardy... Un tourne-disque était suffisant, du bon vin, et un succulent dîner les samedis soirs, à l´Avenue Jean Jaurès et on dansait embrassés les uns avec les autres... On vivait la musique en direct: elle pénétrait chez nous et on la partageait. On se laissait aller. Là bas, une petite fille se demandait que voulaient dire les paroles de la célèbre "Je t´aime moi non plus" (par exemple!):
__Mais qu´est ce qu´ils font, eux?
__ Ben, ils s´aiment. C´est tout.

C´est drôle, parce qu´ en l´écoutant,il lui semblait néanmoins que l´homme disait bien autre chose. D´une belle façon, mais quand même... c´était évident. Elle, toute petite et si jeune comme elle était, ou ressemblait l´être, comprenait bien cette poésie mystérieuse que l´on n´étudiait pas du tout à l´école. Elle n´aimait plus "elle non plus" Prévert: "phonétiquement", je veux dire, elle entendait ces mots clairs de la chanson qui l´hipnotisaient, justes et précis murmurés par ce Monsieur toujours mal rasé, un peu laid,à son avis, mais qu´elle trouvait elle aussi très séduisant: comme un personnage de film noir, qui la menait aussi vers lui avec ces trop belles chansons d´amour et désamour: "Je baise et je viens entre tes reins", quand aparemment les paroles étaient: "Je vais et je viens entre tes reins". Une ambigüité qui faite exprès (sans doute par le génie de l´artiste) lui semblait trop évidente, et que tout le monde cachait sous un beau sourire "Année 70, année érotique, soi-disant pop et naïf. L´Amour physique se cachait aussi sous les mots. Déguisé, mais toujours il se montrait à la fin, non seulement entre les jaillissements et les soupirs de la belle anglaise Jane (et non "plus jamais" de Brigitte Bardot, mais enveloppé par le mot lui même "Vais et" ( si prononcé avec liaison et avec un timide "b") il révélait sa vraie identité quand on le chantait haute voix. On lui demandait alors de bien se taire. Et quand à nouveau elle demandait:
__Ça veut dire quoi "baiser"?
__Ben, ça veut dire "faire des gros bisous": faire un baiser.
Please, enjoy the extraordinary music of this french singer!!
Visit: www.youtube.com (pour le célèbre vidéo de la chanson "Je t´aime moi non plus"

2 comentarios:

  1. Cette chanson était interdite, mais tout le monde la connaissait.

    Hace tanto tiempo que no escribo en francés, que temo hacer faltas de ortografía (de jovencita sabía más que ahora).

    Ella sigue estupenda. Saludos

    PD: ¿Eres francesa?

    ResponderEliminar
  2. Salut! merci pour le commentaire! Tu pourras pratiquer! Ne t´inquiète pas pour les "possibles" fautes!! Belle chanson d´amour, sans doute.
    P.D. " I must go to the South soon, soon, or I shall die of home sickness! Miss D. says that this is only one side of me breaking out: that I am northern at heart!" From, Mona Caird´s novel. THE DAUGHTERS OF DANAUS (1894).

    ResponderEliminar